Adresses
  Clubs/Asso - Pensions
  Elevages - Toiletteurs
  SCF - SPA
  Sites web/liens félins
  Autre
  Inscription
  Doc/Conseils
  Les races - Les métiers
  Généralités - Elevage
  La législation - Santé
  Comportement - Education
  Soins - Toilettage
  Petites annonces
  Consulter - Poser
  Agenda
  Consulter - Annoncer
  Boutique
  La Boutique
  Autres / Divers
  Galeries photo - Autres gal.   Forums
  Outils Webmaster félins


Contact
Félinopédie ChatsDeRace.com
Position du LOOF sur les Hypertypes
Accès page accueil du site ChienDeRace.com

Articles pour chats Polytrans
Librairie et DVD



Le LOOF et les hypertypes Haut de page 

A l'initiative de Pronatura, une réunion sur l'hypertype, sa définition le rôle des acteurs de la filière élevage et les stratégies à adopter a eu lieu, au siège du Loof, le samedi 12 juin 2004. Cette réunion rassembla une vingtaine de responsables et acteurs du monde animal.

Au delà de la parution au journal officiel du décret d'application de la Convention de protection des animaux de compagnie, il est en effet de la responsabilité de tous les acteurs de la filière élevage des animaux de compagnie (éleveurs, juges, clubs de race, fédérations...) de prendre conscience des déviances résultant des hypertypes et de mettre au point une stratégie de lutte contre ces dernières.

Pour mémoire, est considéré comme hypertype toute exagération morphologique qui met l’animal dans l’inconfort ou la souffrance.

Autour des interventions du Professeur Denis, Professeur de zootechnie, responsable de la commission de zootechnie de la Société Centrale Canine, président du conseil scientifique ProNaturA France, s’est établi un vaste débat riche d’idées.

Il fut souligné que le côté esthétique des races existe bel et bien et qu'il ne s'agit pas de le nier, ni encore moins de le renier. Lutter contre l'hypertype c'est faire la part entre sentiment et réalisme.

Le Professeur Denis expliqua que la manière dont la Convention sera appliquée est encore vague et que l'appréhension que l'on en a est différente selon les pays. En Suisse, on est persuadé que le berger allemand sera banni par une loi fédérale alors qu'en Allemagne, il n'est même pas évoqué dans la liste des races dites "à problème" .

Dans le Land de Hesse, certaines races sont d'ores et déjà interdites d'élevage. En Grande-Bretagne, les controverses sont des plus vives entre des associations de protection animale extrémistes et des éleveurs qui considèrent leur activité comme un < sport »

Quoiqu'il en soit, ces débats ont de ceci de positif qu'ils incitent à entrer dans une démarche d'analyse objective de la situation.

Pour ce faire, il est important de bénéficier de la collaboration des éleveurs et des scientifiques, et tout particulièrement des vétérinaires à condition que ceux-ci. soient motivés.

Après que le Professeur Denis fut revenu sur le fait l'hypertype n'est plus dans le standard et qu'il devrait être sanctionné au même titre que le manque de type, il fut souligné que les acheteurs ont également un rôle en recherchant des animaux "extraordinaires" vus lors des « best in show » des expositions, mais aussi, dans les medias et la publicité.

C'est dans cette optique qu'il proposa la méthodologie suivante :
1) Pour chaque race mise en cause, réunir des spécial ( éleveurs, vétérinaires...) et s'interroger sur le « pourquoi » de la mise en cause.
2) Délimiter ce qui est vrai, exagéré, faux...
3) Rechercher un point de vue vétérinaire extérieur.
4) Etablir une fiche qui synthétise l'ensemble.
5) Vérifier la bibliographie.

Les participants ont validé cette démarche et proposé de se retrouver pour faire le point de travail de chacun, espèce par espèce, race par race.

Le LOOF, pour sa part, a pris la décision de réunir des groupes de travail sur les races félines concernées en y incluant ses principaux acteurs. Ce travail doit démarrer au dernier trimestre 2004.




Les races concernées Haut de page 

Par de possible interdictions d’élevage et pour lesquelles une réflexion doit être mise en œuvre par les éleveurs et les scientifiques :

CHATS (*) :
- Persan, en particulier les "types extrêmes" (difficultés de respiration, obstruction des canaux lacrymaux, prédisposition aux difficultés à la naissance, difficultés de prise alimentaire et de transport des nouveaux nés);
- Scottish Fold homozygote (malformations de l'arrière-main et de la queue)
- Sphynx (absence de protection contre le soleil et le froid)
- Chat de file de Man (trouble de la locomotion, prédisposition à des anomalies de la colonne vertébrale, difficultés d'élimination de l'urine et des fèces, facteur semi-létal)
- Munchkin (pattes courtes)
- chats porteurs du caractère "blanc dominant" (prédisposition à la surdité)

CHIENS (*) :
- Bulldog, Epagneul Japonais, King Charles Spaniel, Carlin, Pékinois : difficultés de respiration, obstruction des canaux lacrymaux, prédisposition aux difficultés à la naissance, difficultés de prise alimentaire et de transport des nouveaux nés
- Chihuahua : fontanelle persistante
- Chow Chow, Buhund norvégien, Lapphund suédois, Spitz finlandais: ligne très inclinée des membres postérieurs
- Basset Round, Pékinois, Shi Tzu : pattes arquées
- Basset Round, Chien de Saint Hubert, Saint Bernard; Airedale Terrier, Australian Terrier, Bedlingtori Terrier, Bullterrier, Chien de Saint Hubert, Chow Chow, Toy Terrier anglais, Jagdterrier, Terre Neuve, Shar Pei, Boston Terrier, Cavalier King Charles Sparuel, Dandie Dinmont Terrier, Griffon Bruxellois, Epagneul Japonais, King Charles Spaniel, Carlin, Pékinois, Shi Tzu, Terrier thibétain : taille forme anormales des yeux ou des paupières
- Cocker Spaniel, Basset Round, Chien de Saint Hubert : longues oreilles
- Basset Round, Bulidog, Chien de Saint Hubert, Carlin, Pékinois, Shar Pei: peau accusant des plis prononcés.
- chiens porteurs du caractère "merle" : importante prédisposition à la surdité et aux problèmes oculaires, par exemple: Colley merle bleu, Shelfe merle, Corgie merle, Bobtail merle, Dogue allemand merle, Teckel merle ....).


(*) Listes réalisées à partir de la Consultation multilatérale des parties à la Convention européenne pour la protection des animaux de compagnie (STE 125), résolution sur l'élevage des animaux de compagnie adoptée le 10 mars 1995.
Etaient notamment présents à la réunion sur les hypertypes :
- le Professeur Bernard Denis (Professeur de zootechnie, responsable de la commission de zootechnie de la Société Centrale Canine, Président du conseil scientifique ProNaturA France),
Mesdames : Elisabeth Gautier (secrétaire du CNEAPE ProNaturA France), Edmée Boisquillon (CNEAPE), , Catherine Bastide-Costes (Présidente du CNEAPE ProNaturA France), , Stéphanie Gaudel (éleveuse de chats sphynx), Myriam Gullaud (biologiste, éleveuse de chats siamois et orientaux)
Messieurs : Bourel, Pauper (Fédération Française d'Ornitologie), Gérard Destal (Président du LOOF), Jean-Michel Cazes (Président du Club des Oiseaux Exotiques), Alain Chevallier (Président de l'Union Ornitologique), Jean-Jacques Menigoz (Président de la Fédération Française de Cuniculiculture), Christian Lafon (ONCE), JeanEmmanuel Eglin (secrétaire du conseil scientifique ProNaturA France), Jean-Pierre Rolland (Président de l'ADEFF), Arnaud Bennetot (journaliste), Jean-Jacques Brussat (Phénix France, Président ProNaturA France)



 Page précédente: Extrait du règlement FIFE        Haut de page        Page suivante : Le journal Officiel pour les félins



Ce site fait partie des sites du réseau NLTechno : www.chiensderace.com -  www.chiens.fr -  www.chiensdechasse.com -  www.chatsderace.com - 
Sites amis : Sites référents - Sang et sueur, le jeu en ligne
Thumbs : Annuaire visuel