Adresses
  Clubs/Asso - Pensions
  Elevages - Toiletteurs
  SCF - SPA
  Sites web/liens félins
  Autre
  Inscription
  Doc/Conseils
  Les races - Les métiers
  Généralités - Elevage
  La législation - Santé
  Comportement - Education
  Soins - Toilettage
  Petites annonces
  Consulter - Poser
  Agenda
  Consulter - Annoncer
  Boutique
  La Boutique
  Autres / Divers
  Galeries photo - Autres gal.   Forums
  Outils Webmaster félins


Contact
Félinopédie ChatsDeRace.com
Un peu d'histoire sur le chat.
Accès page accueil du site ChienDeRace.com

Articles pour chats Polytrans
Librairie et DVD



Un peu d'histoire Haut de page 

Quelque trois mille ans avant J-C, dans l'Egypte ancienne, on se servit des chats pour combattre les rats, qui véhiculaient la peste. Bientôt, on commença à les aimer comme compagnons familiers et à les adorer comme des dieux. Fascinés par ces chasseurs hors pair, par leur force, leur agilité, leur adresse, les Egyptiens ne tardèrent pas à en faire des êtres sacrés. Ils donnèrent à ces petites divinités familières le nom de Miw. Lorsqu'un Miw mourait, ses maîtres prenaient le deuil. Embaumé, déposé dans un sarcophage, il était emmené au grand temple de Bastet, la déesse chatte, à Bubastis, la capitale.

Les Egyptiens momifièrent ainsi nombre de laurs animaux familiers. C'est d'ailleurs l'étude d'une de ces momies qui a permis de prouver que le felis libyca est l'ancêtre de nos espèces domestiques. Par la suite, les chats furent également domestiqués en Asie : de l'an 2000 avant J-C en Chine à l'an 400 dans d' autres pays. D'Egypte, les chats essaimèrent d'abord en Italie, puis, peu à peu, à travers l'Europe, où on les adorait presque partout.

Mais, au Moyen Age, le fabuleux destin des chats connut un cours tragique. L'Eglise catholique, inquiète des liens tissés entre le paganisme et le personnage du chat, lança l'anathème contre lui. Des esprits crédules et superstitieux voulurent bien croire qu'une sorcière pouvait revêtir l'apparence d'un chat. Des milliers de chats furent alors brûlés vifs. Le temps passant, cette malédiction cessa. On prit de nouveau conscience des services que pouvaient rendre les chats.

Au XVIIIème siècle, ils retrouvèrent leur place dans de nombreux foyers. Au siècle suivant, leur popularité s'accrut et, bientôt, les premières expositions féline furent organisées.



Les origines des races Haut de page 

La plupart des races de chats domestiques sont issues de races naturelles, de chats domestiques originaires d'une zone géographique spécifique.
Certaines races sont dues à des mariages accidentels suivis par un long travail d'éleveurs pour fixer la race :

Tonkinois : Siamois et Burmese
Ocicat : Abyssin et Siamois
Burmilla : Burmese et Persan chinchilla
Cymric : Manx et Chats communs

D'autres, sont issus de croisements méticuleux, faits par des éleveurs :

* pour modifier la longueur de la robe d'une race,
* pour combiner les caractéristiques morphologiques de deux races (la sélection porte parfois sur plusieurs générations de chatons pour obtenir le résultat souhaité).

Quelques races sont dues à des mutations génétiques spontanées, développées ensuite, grâce à des sélections rigoureuses des gènes responsables, par les éleveurs :

American Wirehair : poil dur et frisé
American Bobtail : queue courte remontée sur le dos
American Curl : oreilles incurvées
Scottish fold : oreilles tombantes
Munchkin : pattes courtes
Sphynx : chauve ou presque
Rex : poil frisé

Quand le gène est dominant, un seul parent porteur du gène est suffisant pour la transmission de la particularité. Il peut être accouplé avec une autre race ( American Wirehair - American Bobtail - Selkirk Rex - Don Sphinx - Munchkin Cat). Quand le gène est récessif, les deux parents doivent être porteurs du gène ( German Rex - Sphinx).

Parfois, le gène responsable de l'originalité morphologique produit aussi des anomalies du squelette (cas du Scottish fold) ou des difficultés respiratoires ( Devon Rex) : les mariages consanguins sont alors évités. Certains gènes mutants sont difficile à fixer : les chatons d'une même portée sont différents. L'élevage reste rare ( Américain Curl).


Les Statuts Haut de page 

Pour être reconnue par une Association Féline particulière, une race doit tout d'abord être acceptée avec un statut provisoire: C'est le cas du Toyger, du Selkirk Rex, le Chat du Sri Lanka, le Pudelkatze, le Tiffany, qui attendent leur standard définitif et leur reconnaissance officielle.

Certaines Associations ne reconnaissent pas certaines races (le Scottish Fold n'est pas reconnu par la FiFe* ni par le GCCF*, le Ragdoll n'est pas reconnu par la CFA* mais par la TICA* et la FiFe, le Bengal n'est reconnu que par la TICA…).

Certaines races, comme le Tiffany, l'American Wirehair, l'American Shorthair, l'American Curl, le Bobtail Japonais, l'Ocicat, le Tonkinois, le Cymric sont quasiment inconnus en Europe.

D'autres races sont faiblement représentées en Europe, comme :
Singapura : en Belgique, France et Suisse
Sphinx : en France et aux Pays-Bas
Bombay : en Suisse
Burmese : en Grande Bretagne
California Spangled : en Suisse
Havana : en Grande Bretagne
Korat : en Belgique, Grande Bretagne, Allemagne et France
Manx : en Grande Bretagne, Suisse et Pays Bas
Mau Egyptien : en France
Scottish Fold : en France
Turc Van : en France

Certains chats sont considérés comme une variété d'une autre race par certaines Associations et comme une race à part entière par d'autres (Javanais, Colourpoint Shorthair, Bombay, Himalayen).

Quelques races sont encore au stade expérimental : Napoléon, Savannah, Ojos Azules, Chausie.

TABLEAU RECAPITULATIF :

Signification des sigles :

* GCCF (the Governing Council of the Cat Fancy) : Association féline anglaise
* TICA (the International Cat Association) : Association féline américaine
* CFA (Cat Fanciers' Association) : Association féline Américaine
* FiFe (Fédération internationale féline)


 Haut de page        Page suivante : Le ronronnement



Ce site fait partie des sites du réseau NLTechno : www.chiensderace.com -  www.chiens.fr -  www.chiensdechasse.com -  www.chatsderace.com - 
Sites amis : Sites référents - Sang et sueur, le jeu en ligne
Thumbs : Annuaire visuel